Le 11 mars, l’Organisation mondiale de la santé qualifiait la propagation du Coronavirus de pandémie. Elle préconisait aux différents gouvernements mondiaux de mettre en œuvre les moyens adaptés pour restreindre au maximum cette épidémie. Que les entreprises soient déjà sensibilisées au télétravail ou non, ce phénomène a alors fait l’objet d’un renforcement majeur. Il s’agit aujourd’hui de la plus grosse expérience jamais réalisée dans le monde du travail. Imposés comme références, le télétravail et l’itinérance constitueront-ils la norme de demain ? Portrait sur la digitalisation du travail et l’itinérance post Covid. 

La mise en place du télétravail durant la pandémie

Si le nombre de télétravailleurs a augmenté au fil des années, la pandémie a considérablement précipité ce nouveau mode d’exercice. En période de Covid, la numérisation du travail a légitimé la continuité des activités. Ce phénomène peut-il alors s’accélérer demain ? Ou une reprise en physique est-elle à privilégier ? 

L’étude Eurofound permet de démontrer que les télétravailleurs et collaborateurs itinérants ont une meilleure productivité et travaillent plus longtemps depuis leur domicile. L’explication est simple : en supprimant les trajets quotidiens, l’employé gagne du temps pour exercer son activité professionnelle. Et le fait de réduire la frontière vie professionnelle et personnelle incite d’autant plus le salarié à s’engager sur son travail. 

Ce dernier accède à de nouvelles plages horaires comme les soirées ou le week-end pour avancer et gagner en flexibilité sur son emploi du temps. Le bénéfice pour l’employé ? Il peut s’accorder des temps de pause pour lui-même ou pour sa famille, en se fixant lui-même son planning. 

Proposer des avantages sociaux comme l’application Trippler est également un excellent moyen de renforcer la fidélisation des salariés tout en leur faisant profiter de ces moments. Il n’y a pas de secret, les collaborateurs heureux dans leur entreprise sont plus enclins à s’investir dans leur travail, et leurs résultats n’en seront que meilleurs.

La réduction des dépenses pour l’entreprise

Le calcul est simple, le télétravail permet d’économiser à l’employeur sur la location ou l’achat d’un site physique dédié à recevoir ses collaborateurs, mais également sur les charges comme l’eau, l’électricité, le chauffage ou l’entretien de surface. Il pourra également déduire l’ensemble du matériel à intégrer au local, les assurances et autres aménagements éventuels ainsi que la possible nécessité de gardiennage.

Les sommes peuvent vite monter et l’économie n’est pas négligeable. Un rapport de la direction générale des entreprises démontre que le télétravail permettrait de réaliser des économies de 30 % à l’entreprise. 

La mobilité géographique des travailleurs itinérants 

La mobilité géographique des travailleurs itinérants et de certains télétravailleurs rend également les modes de vie plus flexibles. La numérisation des métiers a effacé l’obligation de proximité avec le l’espace de travail. Ce phénomène existait cependant déjà avant l’apparition du Covid avec la notion de digital nomade.

Cette liberté de travailler depuis son domicile, comme à l’autre bout du monde, permet d’exercer son activité principale tout en voyageant. L’ensemble de ces nomades numériques doivent alors disposer d’un outil de travail devenu indispensable : internet

L’amélioration de la qualité de vie des travailleurs itinérants

Favoriser le bien être au travail constitue un enjeu majeur pour les entreprises. C’est pourquoi il est important de prendre des mesures incitant le travailleur à s’impliquer sereinement et à lui procurer du plaisir dans l’exercice de ses tâches.

Dans le cadre du télétravail en itinérance la clé ne serait-elle pas de motiver le collaborateur en lui accordant des activités correspondant à ses envies à réaliser durant ses temps libres ? Cela reviendrait à favoriser  son implication sur le plan professionnel en lui offrant des avantages sociaux propices aux moments de bien-être. Les bienfaits principaux : lutter contre l’isolement, l’hyper connexion, ainsi que le surmenage. 

Lutter contre l’isolement de l’itinérance et du télétravail

Unique point noir au tableau : la sensation d’isolement des travailleurs itinérants et télétravailleurs. Communiquer uniquement par écrans interposés peut s’avérer être un réel handicap de nature à restreindre drastiquement la vie sociale. Heureusement des solutions existent pour pallier la solitude : 

Vers une numérisation des métiers

Forcément, la transformation de notre société entraîne une nouvelle forme de relation et de communication avec la clientèle. Le collaborateur itinérant doit revoir ses techniques de vente, car le consommateur n’est plus là où on l’attendait auparavant. C’est pourquoi : 

  • les métiers évoluent : certains ont vocation à disparaître et d’autres à se développer ; 
  • le mode de travail change : avec l’explosion du télétravail et des travailleurs itinérants. 

Cette transformation numérique offre donc de nouveaux outils de travail, de nouveaux métiers et revisite notre façon d’exercer. Télétravail et travail itinérant semblent alors assurer une continuité au lendemain du covid. Finalement pour trouver le bon équilibre, tirez parti des bénéfices que le statut offre et utilisez les avantages sociaux pour booster la motivation de vos collaborateurs et maintenir ainsi, un bon climat social. 

Avec Trippler, renforcez le bien être de vos salariés et travailleurs itinérants en mettant à profit des activités personnalisées aux envies de chacun.