63 jours de salaire. C’est le coût estimé, par salarié, du turnover en entreprise. Ce n’est qu’un indicateur parmi d’autres de “l’état de santé” de l’entreprise. Mais comment savoir ce que les démissionnaires reprochent réellement à leurs employeurs ? Et, surtout, comment corriger ces points et augmenter le bien-être au travail ?

Aujourd’hui, les nouvelles générations fraîchement arrivées sur le marché du travail ont des attentes bien spécifiques et n’hésitent pas à passer d’un emploi à un autre. Il faut creuser un peu pour comprendre le phénomène de rotation du personnel et découvrir les solutions pour retenir vos talents.


Turnover en entreprise : le pourquoi du comment

Le turnover en entreprise peut avoir de nombreuses causes. Voilà les principales raisons du départ de vos collaborateurs sur lesquelles il faut être attentif.


La rémunération

“Tous les salariés aimeraient gagner 5 000 euros par mois, mais ce n’est pas possible !”. Vous avez déjà entendu cette phrase ou vous l’avez déjà formulé ? Oui, une rémunération trop basse ne permettra pas de fidéliser votre personnel. Et pourtant, loin des clichés, le salaire est loin d’être le premier facteur du turnover.

S’il apparaît bien dans les principales raisons qui poussent un employé à partir, dans une enquête réalisée par le prestataire de services en ressources humaines Kelly Services, il ne se trouve qu’à la 5e place en moyenne pour 14 000 salariés interrogés.

La solution : au-delà d’un haut salaire, ce que les employés attendent vraiment est d’être reconnus pour le travail accompli et leur implication. Donc veillez à leur offrir un salaire cohérent avec ce qu’ils apportent à l’entreprise.


Le manque de challenge

Ennui, tâches répétitives, pas de montée en compétences ni de nouvelle mission ? Voilà la deuxième raison du turnover : des objectifs professionnels qui diffèrent entre les aspirations de l’employé et les besoins de l’entreprise.

S’ils ne sont pas challengés régulièrement ou invités à faire des propositions pour évoluer et faire évoluer l’entreprise, certains salariés iront voir ailleurs.

La solution : vous pourriez donner plus de responsabilités à certains salariés, après en avoir discuté avec eux, leur confier de nouvelles tâches ou encourager leur montée en compétences. Il faut également s’assurer que vos besoins et les leurs s’alignent sur le long terme.


La pression

À l’inverse, un employé trop sollicité pour des missions diverses, ayant trop de responsabilités et dont l’agenda est plein à ras bord peut vite se retrouver dans une situation de stress, voire de burn-out. Les conséquences de la surcharge de travail sont multiples : son travail peut baisser en qualité, il peut perdre sa motivation… et finir par démissionner !

Un autre problème, plus moderne, se pose avec les communications : mails, appels, Slack… Autant d’outils qui peuvent vite prendre beaucoup de place, au point d’être consultés en-dehors des heures de travail, parfois à la demande des supérieurs. Une intrusion dans la vie privée qui peut être la goutte d’eau en trop pour certains, qui vont se mettre en quête d’autres opportunités professionnelles.

La solution : prenez soin de vos collaborateurs. Ils sont surbookés et partent tard tous les soirs ? La charge de travail est trop importante ? Il ne faut pas hésiter à communiquer et en discuter, c’est souvent la solution au problème.

Ils répondent aux mails le week-end ? Encouragez-les à ne pas le faire. Pensez au droit à la déconnexion, entré en vigueur en 2017.


Les conditions de travail

Entre le manque de moyens matériels, des horaires inadaptés à une vie de famille ou l’impossibilité de faire du télétravail quand ils en ont besoin, les salariés peuvent vite se retrouver piégés par leur emploi.

S’ils ne sont pas heureux au travail, cela peut rapidement les pousser à aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs.

La solution : vous pourriez être plus flexible sur les horaires ou autoriser le télétravail pour ceux qui en ont besoin. Il faut accepter que tout le monde ne travaille pas au même rythme, aux mêmes horaires, ni de la même façon. Laissez à chacun assez de liberté pour trouver sa meilleure manière de travailler et devenir le plus performant possible.

Discutez et trouvez ensemble des solutions aux problèmes qu’ils rencontrent. Assurez-vous qu’ils ont tout ce dont ils ont besoin pour travailler sereinement.


La reconnaissance

En 2016, dans un baromètre Edenred-Ipsos, 57 % des moins de 30 ans confiaient que l’entreprise idéale est une entreprise qui récompense les efforts. Car bien souvent, les salariés ne se sentent pas considérés : impression de n’être qu’un nom parmi d’autres, de pouvoir être remplacé en un claquement de doigt, de faire “tout ça pour rien”…

La solution : oui, la reconnaissance des talents peut passer par le salaire, mais pas seulement. Un salarié qui se sent apprécié à sa juste valeur et qui reçoit des retours pertinents se sentira naturellement plus impliqué ; c’est le premier pas vers une productivité accrue.


Le turnover, c’est une perte de temps et d’argent

Vous l’aurez compris, s’intéresser au turnover en entreprise, c’est s’intéresser au bien-être de vos salariés, au management et aux leviers de motivation pour l’éviter. Idéalement, le taux de turnover ne doit pas être trop élevé mais il ne doit pas être nul non plus.

Trop élevé, il peut signifier que vos collaborateurs ne trouvent pas de sens dans leur travail ou que le management ne leur correspond pas / plus. Remplacer de nombreux départs peut vite coûter cher à l’entreprise. Indemnités, temps et frais de recrutement, temps de formation, administratif, etc. Les raisons sont nombreuses pour garder vos collaborateurs le plus longtemps possible !


Il faut trouver un bon équilibre

Par ailleurs, une entreprise dont les salariés changent trop régulièrement montre une forme d’instabilité à ses clients, ses partenaires et ses futures recrues.

Un faible taux de turnover sera intéressant pour mener des projets sur le long terme avec des équipes fidèles et soudées. Il peut être le signe de belles opportunités en interne avec la possibilité d’évoluer tout au long de sa carrière. Cependant, on peut aussi y voir un manque de dynamisme et de renouvellement.

Une solution : trouver le bon équilibre entre les départs et des arrivées qui apportent du sang neuf à votre entreprise. N’oubliez pas, prendre soin de vos collaborateurs vous apportera motivation, fidélité et productivité !


Vous voilà motivé pour (re)prendre en main la qualité de vie au travail de vos collaborateurs ? Vous souhaitez faire de vos salariés de véritables ambassadeurs ? Trippler vous propose une solution innovante d’optimisation des temps libres de vos collaborateurs itinérants. Découvrez-la vite !