C’est l’ambassadeur de l’entreprise auprès des clients, le garant de son image. Élément indispensable d’une société, directement responsable du CA, le salarié itinérant est pourtant souvent le grand oublié lorsqu’on parle de qualité de vie au travail.

Souvent en déplacement, moins présents chez eux que leurs collègues sédentaires, et avec de fortes pressions sur les résultats, ils rencontrent plus de difficultés professionnelles et privées que l’ensemble des autres collaborateurs. Alors, comment concilier nomadisme et bien-être au travail ?


Une qualité de vie au travail sur mesure


Ils passent des nuits, voire des semaines, à l’autre bout du pays (ou de la planète pour certains). Ils se déplacent sans cesse, rencontrent des interlocuteurs différents chaque jour et font preuve d’une adaptation sans pareil. Rien d’étonnant à ce que les salariés itinérants se sentent à part dans une entreprise (en plus de la législation particulière à leur sujet).

Oui, les commerciaux itinérants sont souvent loin, et moins présents dans les locaux. Et de ce fait, ils sont rarement inclus dans les différentes améliorations mises en place au sein des entreprises. Leurs intérêts et spécificités sont rarement pris en compte lorsqu’il s’agit de mettre au point une stratégie de qualité de vie au travail.


Tous les salariés doivent être inclus dans la stratégie de QVT

Alors que de plus en plus de salariés sont amenés à être nomades, le bien-être des salariés dans leur ensemble est devenu un enjeu majeur du monde du travail. Voilà pourquoi il est important de mettre en place un QVT inclusive qui prend en compte tous les employés sans distinction (CDI, CDD, stagiaires, apprentis et itinérants) et proposent des améliorations sur mesure à chacun selon les particularités de son poste.


Des salariés aux besoins différents


Pour ne pas être isolés, les itinérants ont besoin d’un accompagnement particulier de la part de leurs employeurs. Ces derniers peuvent notamment participer à l’organisation logistique de leurs tournées, ce qui permettra aux salariés nomades de profiter de leurs déplacements professionnels en se dégageant du temps libre en diminuant leur stress au quotidien.

D’autres actions peuvent être mises en place pour accompagner un salarié itinérant : mise à disposition d’un annuaire d’établissements hôteliers et de restauration, achat de matériel de très bonne qualité (voiture, portable, ordinateur), accès à des séances de kinésithérapeute…


Les itinérants, souvent privés d’activités


Parce que ces commerciaux sont la vitrine de leur entreprise, et le contact privilégié des clients, ils subissent une pression individualisée, qui les concerne directement personnellement. Avec un planning particulier et de fréquents déplacements, ils n’ont souvent pas le temps de profiter des offres du CSE et peuvent vite se retrouver privés des activités que leurs collègues pratiquent.

Voilà pourquoi il est important de trouver une solution sur mesure pour qu’ils puissent eux aussi profiter d’activités culturelles, sportives et touristiques sur leurs temps morts, afin de s’assurer du bien-être des itinérants.

L’application Trippler accompagne les managers qui souhaitent améliorer le quotidien de leurs collaborateurs nomades : ils ont accès à des activités variées et personnalisées.

Travailler la QVT dans votre société tout en développant la marque employeur est un duo gagnant-gagnant pour les salariés et les employeurs. Devenez bêta-testeur de notre solution Trippler et, en tant que salarié itinérant, profitez d’une expérience à la carte !