Depuis 2020, les instances représentatives du personnel (IRP) telles que les comités d’entreprise ou encore les délégués du personnel ont été remplacées par une organisation unique : le CSE (Comité Social et Économique). Ce dernier a pour rôle la mise en place des œuvres sociales au sein de l’entreprise. De quoi s’agit-il exactement ? Quels sont les enjeux des œuvres sociales en entreprise, au-delà de l’organisation de loisirs à destination des salariés ? 


Garder un œil sur la situation sociale des salariés 


Les CSE disposent de 2 budgets distincts : l’un pour leur propre fonctionnement, l’autre pour la mise à disposition d’œuvres sociales pour les salariés. Leur rôle est, entre autres, d’aider les employés à améliorer leur cadre de vie au travail, mais aussi en dehors. 

Ainsi, l’enjeu principal des œuvres sociales en entreprise est conséquent : celles-ci doivent permettre de lutter contre les inégalités sociales. Les acteurs des CSE doivent mettre en œuvre des moyens de repérer les signaux de précarité ou pire, de détresse sociale au sein de l’entreprise. 

Par la suite, ils débloquent des moyens concrets en fonction de la situation rencontrée. Il peut s’agir de mettre en place un service à la personne au domicile de l’employé, ou de plaider en faveur d’un aménagement du temps de travail dans le cas d’une maladie, par exemple.


Améliorer le bien-être au travail 


Le bien-être au travail ne se limite pas à un environnement confortable et à des missions gratifiantes. Le cadre de vie qui entoure le travail a bel et bien des conséquences sur l’engagement des salariés et la qualité de leurs productions. 

Ainsi, la distribution de chèques culture ou la mise à disposition de tarifs réduits pour les parcs et les cinémas sont des avantages non négligeables. Pour le salarié, ils représentent une valorisation des temps de repos, tout en leur créant des souvenirs en famille. Pour l’entreprise, c’est un réel engagement en faveur du bien-être des collaborateurs, qui ne peut que valoriser son image. 


Fidéliser les collaborateurs 


Les œuvres sociales sont également mobilisées ponctuellement, à l’occasion de grands événements dans l’année, eux-mêmes définis par l’URSSAF : 

  • Noël pour les salariés et leurs enfants ; 
  • la rentrée scolaire ; 
  • la naissance ou l’adoption d’un enfant ; 
  • le mariage ou le pacs ; 
  • le départ à la retraite. 

Elles représentent un excellent levier de fidélisation des collaborateurs sur le long terme. Lors des grandes périodes importantes de l’année, elles permettent de gâter tous les salariés de manière égale. Pour ceux disposant de revenus plus faibles, c’est un moyen de faire face à l’augmentation des dépenses dans ces moments. 

C’est prouvé, les avantages en nature comme les œuvres sociales sont d’une importance considérable pour les employés. En instaurant un recours régulier et intéressant à ces attributions, vous améliorez l’image de l’entreprise et attirez de nouveaux talents. Au-delà de l’aspect financier, vous montrez à vos collaborateurs que leurs temps de loisirs font partie de vos préoccupations. 


En résumé, l’attribution d’œuvres sociales en entreprise ne se résume pas à distribuer des chèques cadeaux en fin d’année ! Les œuvres sociales sont l’ensemble des moyens mis à disposition des CSE pour garantir le bien être au travail (et en dehors) des salariés. Si elles peuvent représenter un plus à l’embauche et permettent de fidéliser les collaborateurs, les œuvres sociales sont surtout un moyen de maintenir un certain équilibre social au sein de l’entreprise. 

Trippler vous apporte une solution innovante pour la qualité de vie et le bien-être au travail de vos collaborateurs itinérants. Optimisez les temps libres de vos salariés et proposez-leur des activités adaptées à leurs envies. Découvrir TRIPPLER.