Chef d’équipe, intermédiaire et exécutant des décisions stratégiques de la direction, le manager a un rôle clé à jouer dans une entreprise. Mais placé entre de mauvaises mains, un manager toxique peut aller jusqu’à altérer la qualité de vie au travail de ses collaborateurs et être à l’origine de risques psychosociaux

Comment réagir alors face aux comportements néfastes de son N+1 ? Voici quelques astuces pour gérer au mieux cette période délicate et vous sortir au plus vite de cette situation infernale. 

Comment reconnaître un manager toxique ? 

On a souvent tendance à fermer les yeux sur les défauts de son manager et ne pas reconnaître que ses attitudes sont parfois toxiques. Pourtant, certains signaux doivent vous alerter comme : 

  • le besoin d’avoir perpétuellement raison ; 
  • le fait d’attribuer la responsabilité de ses erreurs à ses collaborateurs ; 
  • favoriser l’auto-valorisation plutôt que celle de son équipe ; 
  • la mise en place d’une pression malsaine dans l’atteinte des objectifs ; 
  • encourager la rivalité à la place de la collaboration, etc. 

Comment faire face à un mauvais manager ? 

Rester calme et factuel devant un manager toxique 

Face à l’agressivité d’un manager toxique, un premier réflexe pourrait être de répondre par cette même malveillance. S’il s’agit d’une réaction totalement naturelle, elle ne s’avère pas forcément la plus judicieuse et peut même se révéler contre-productive à plus d’un titre.

En effet, utiliser le même ton menaçant n’arrangera pas les choses et s’opposer à un manager toxique pourrait même provoquer une ascension de violence verbale. 

La meilleure solution (qui n’est pas toujours la plus simple) est de rester calme et d’exposer factuellement les motifs qui vous mènent à penser que vous avez raison. 

Apprendre à connaître un manager toxique 

Si la communication bienveillante ne fait pas partie du vocabulaire de votre manager, il est pourtant essentiel de la prioriser. Prenez le temps d’observer à qui vous avez affaire. Plus vous connaîtrez les traits de caractère d’un manager toxique et moins son attitude ne pourra vous impacter.  

Se focaliser sur son travail 

Enfin, face à un manager toxique, il est important de savoir conserver son sang-froid et continuer à mener à bien son activité professionnelle. Cela vous permettra de ne pas perdre pied et d’éviter de rentrer dans un jeu malsain.  

Quels recours face à un manager toxique ? 

Les recours au sein de l’entreprise 

Un manager toxique est également souvent un élément déclencheur de risques psychosociaux pour ses collaborateurs. Burn-out, dépression, anxiété, une fois touché le salarié doit autant se protéger personnellement de la situation que mettre en place différentes actions lui permettant de mettre fin au conflit.

Pour amorcer un changement, plusieurs moyens pourront alors se révéler utiles :  

  • recueillir différents témoignages au sujet du manager toxique ; 
  • relater tous les faits, manquements et contradictions réalisés par le manager par écrit ; 
  • prévenir les instances appropriées (le plus rapidement possible) : la CSSCT et le CSE, la médecine du travail, le service RH, etc.

Ces différents acteurs pourront ouvrir le dialogue, mettre en place une médiation et apporter les réponses adaptées au conflit.

 

Les actions en justice face à un manager toxique

Malheureusement, entamer une procédure et réagir peut s’avérer très compliqué pour les collaborateurs qui subissent un harcèlement moral au quotidien et vivent dans la peur.

L’employé privilégiera souvent l’absence de protestation et la démission. 

Dans ce cas, le salarié conserve toujours la possibilité de quitter l’entreprise puis d’entamer à postériori une procédure de prise d’acte de la rupture du contrat de travail aux torts de l’employeur. La démission est alors immédiate et l’instance directement jugée aux Prud’hommes. Les juges disposeront alors d’un délai d’un mois pour statuer. Si la prise d’acte est justifiée, la démission pourra ouvrir droit aux indemnités de retour à l’emploi.  

Pour éviter l’émergence de situations qui seraient de nature à altérer la confiance ou l’estime du collaborateur, il est donc important de prioriser la qualité de vie au travail de son personnel. Et pour cela tous les moyens sont bons. 

Le développement du bien-être de ses collaborateurs passe désormais par l’application Trippler. Optimisation entre déplacements professionnels et temps libre, Trippler vous propose différentes activités dans un secteur géographique défini. Sans engagement, testez dès à présent notre solution durant 30 jours !